La carotte ou le béton !

En 25 ans, 22.000 hectares de terres agricoles nourricières ont été bétonnées dans notre département. Soit l'équivalent de la surface de 31.500 terrains de foot ! Porté par FNE13 et de nombreuses associations membres, dont Agir pour la Crau, le premier répertoire des terres agricoles menacées vient d'être lancé. Nous avons le bonheur (ou plutôt le malheur) de vous le présenter.

 

Les paroles et les actes

Tous les documents d’orientation stratégiques, tous les schémas de cohérence, tous les plans locaux d’urbanisme, Plans Climat Air-Énergie et Plans Alimentaires Territoriaux … affirment désormais le besoin de privilégier les circuits courts, de produire local et de préserver notre patrimoine agricole.
 
Pas un discours politique, un article de presse, un casse-croûte organisé à la va-vite en vue des élections municipales sans qu'un de nos édiles nous témoigne son attachement profond à la terre. Celui-ci se rappelle son grand-père, cultivateur de tomates et de courgettes avec lequel il récoltait les légumes du potager providentiel avec un bel Opinel à la main. Celui-la, veut du bio dans toutes les cantines scolaires, un goûter à base de fruits plutôt qu'un kinder Bueno, des jardins familiaux sur les toîts des HLM, des arbres, plein d'arbres pour que les gamins puissent y grimper dedans. On y ajouterait les images d'Heidi, petite fille des montagnes ou la musique de la petite maison dans la prairie qu'on aurait presque tendance à les trouver volontaires et sympathiques.
 
Oui mais dans la vraie vie, les associations, affiliées France Nature Environnement Bouches-du-Rhône continuent à recenser des menaces persistantes sur les terres agricoles de notre département, au profit d’infrastructures de transport, de zones d’activités ou d’habitat.
 
La plaine de la Crau y paie un lourd tribu : pôle logistique, contournement autoroutier, programmes immobiliers démesurés…
 
 
Bouches-du-Rhône : champions du monde !
 
Chez nous, on ne fait pas semblant. Quitte à faire tourner la toupie à béton, on ne vas pas lésiner sur quelques milliers de m3 de ciment. Quand on aime…
 
De 2010 à 2015, notre département a fait 2 fois mieux que la moyenne nationale. Si c'est pas une fierté ça !
 
 
Et comme nous sommes super bien lancés, on ne va pas s'arrêter la.
 
 
Encore 1800 ha de terres agricoles menacées !
 
Les Bouches-du-Rhône sont le département de Provence Alpes Côtes d'Azur qui consomme le plus de terres agricoles, détournées pour d'autres usages.
 


Cliquez sur la carte pour l'agrandir

 
Nous sommes très loin du "zéro artificialisation nette"
 
Pour atteindre cet objectif posé dans la Loi Biodiversité, FNE13 et les associations participantes se sont données 3 objectifs :
 
  • recenser les terres agricoles en danger sur tout le département des Bouches-du-Rhône
  • présenter chaque projet destructeur
  • proposer des alternatives possibles
Pour cela, 2 outils sont mis à disposition de tous :
 
  • une cartographie dynamique et évolutive permettant de visualiser les terres concernées
  • la possibilité pour chaque citoyen de dénoncer un projet de bétonnisation

Un énorme travail de recensement a donc été effectué par plusieurs associations. Ce dernier, non exhaustif, est loin d'être figé. Nous sommes convaincus que le nombre total d'hectares agricoles menacées sur le département est le double ou le triple de celui que nous avons calculés.

 

Signaler un terre agricole menacée

 
1 commune sur 5 est concernée par un ou plusieurs projets "agricides" sur le département. FNE13 permet aujourd'hui à chaque citoyen(ne)s, institution(s), fédération(s)…de signaler une terre menacée à l'aide d'un simple formulaire.
 
Une démarche collective, un appel à la mobilisation que nous lançons afin que notre territoire puisse préserver le plus longtemps possible ce qui lui reste d'indépendance alimentaire.

 
 
 

Laissez un commentaire

IMPORTANT! Pour valider votre commentaire, merci de résoudre l'opération suivante:

Combien font 7 + 15 ?
Please leave these two fields as-is: