Méga entrepôts, maxi bobards et giga risques

 

La commune de Saint Martin de Crau organise une enquête publique relative au projet de Permis de Construire déposé par la société Logiprest en avril 2019. Un de plus, un de trop ! C'est l'entrepôt qui fait déborder le vase de la colère des habitants, excédés de voir une fois de plus un projet destructeur de l'environnement et qui va générer une pollution de l'air supplémentaire. Tout cela, sous couverts d'arguments fallacieux.

Les entrepôts, c'est comme les morpions, ils se développement très rapidement et il est difficile de s'en débarasser ! Les morbaques sont de retour, comme on peut l'entendre dans nombre de chansons paillardes et de carabins

Le dernier projet en date sur la commune va s'étaler librement sur plus de 26 ha. Et ce, malgré un avis très argumenté de la part du Conseil National de Protection de la Nature qui déclare : "que  les  effets  cumulés  sont  insuffisamment caractérisés, et que la mise en œuvre de la séquence « éviter, réduire, compenser », telle que définie par le maître d’ouvrage dans son dossier technique, ne contribuera pas à restaurer des fonctionnalités écologiques".

En gros c'est un peu comme l'effet cocktail. Chaque pollution respecte le seuil posé par une norme, mais cumulées entre elles, ces pollutions ont des effets néfastes sur l'environnement.

 

Indice de la qualité de l'air en 2018 sur Saint-Martin-de-Crau
(source : Atmosud)

 

A votre avis, à quoi correspond le gros point rouge sur la carte ? Pensez-vous que, comme pour le nuage de Tchernobyl, les particules fines s'arrêtent aux abords de la ville ?

 

Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

La phrase la plus cynique est encore celle trouvée dans l'arrêté préfectoral d'autorisation environnementale. On peut y lire page 3 que :

La protection de l'environnement, notamment la protection des espaces naturels, la préservation des espèces végétales et animales est reconnue d'intérêt général

Ha bon ?! Va falloir nous expliquer, parce que la, nous, on ne comprend plus. Ha, mais si, attendez. Il est écrit plus loin que la zone du projet est déjà en partie artificialisée. Ha, c'est ça ! C'est déjà tellement pourri sur place, qu'un peu plus ou un peu moins, cela ne changera pas les choses ni la vie des habitants de la commune. Et des communes limitrophes, car ne l'oublions pas, plus d'entrepôts sur cette zone, c'est plus de camions, plus de trafic, plus de pollution aux abords de vos maisons. Ils sont déjà plus de 6.000 à traverser la zone chaque jour.

 

Le mirage de la création d'emploi

Comme le souligne France Nature Environnement dans son dernier articlela plaine de la Crau est victime de cet engouement pour les plateformes logistiques. Cette dernière steppe d’Europe occidentale, est classée zone Natura 2000, abrite de nombreuses espèces végétales et animales protégées, et est pourvoyeuse d’eau pour l’agriculture et les populations. Sa richesse exceptionnelle est la résultante de milliers d’années d’évolution naturelle et de pastoralisme.

C’est pourtant sur cette terre d’exception qu’ont été identifiés des sites prioritaires pour l’implantation de plateformes logistiques. La ville de Saint Martin de Crau a donc entamé le développement d’une ZAC logistique sur plus d’un million de m2, sur des zones naturelles et agricoles, dont certaines classées AOC.

La Fédération nous alerte également sur les conséquences de ces décisions politiques :

  • des choix inquiétants pour la sécurité des riverains : 207 accidents dans des entrepôts logistiques de 2009 à 2017
  • une course à la compétitivité au détriment de la sécurité
  • artificialisation des sols et pollution de l'air : 48.000 morts chaque année liée à la pollution
  • des subventions qui pèsent lourds sur les finances publiques 
  • des créations d'emplois bien en dessous de la réalité, des postes précaires, peu de retombées pour les communes qui accueillent ces zones

Comme nous, dites NON à ce projet, en mettant vos observations dans le registre d'enquête publique en ligne. Demandez à la municipalité de refuser ce permis de construire !

Cliquez ici

 

Un commentaire sur “Méga entrepôts, maxi bobards et giga risques”

  1. Cécile dit :

    Comme le souligne France Nature Environnement dans son dernier article, la plaine de la Crau est victime de cet engouement pour les plateformes logistiques. Cette dernière steppe d’Europe occidentale, est classée zone Natura 2000, abrite de nombreuses espèces végétales et animales protégées, et est pourvoyeuse d’eau pour l’agriculture et les populations. Sa richesse exceptionnelle est la résultante de milliers d’années d’évolution naturelle et de pastoralisme.

    Je suis contre la disparition de la plaine de la Crau au bénéfice de plateformes logistiques… stop à la destruction de masse

Laissez un commentaire

IMPORTANT! Pour valider votre commentaire, merci de résoudre l'opération suivante:

Combien font 2 + 7 ?
Please leave these two fields as-is: