La mauvaise prophétie salonnaise

"Le cri de la Nature, celui de la raison, celui de l'intérêt des peuples parlent en faveur de l'Agriculture". 
C'est en ces termes que Michel de Nostredame, dit Nostradamus, s'exprimait dans l'une des ses nombreuses prophéties. En projetant la construction d'une ZAC de 60 ha au niveau du quartier de Bel-Air à Salon, il semblerait pourtant que les élus de la ville soient passés à côté. Il faut dire que ses textes étaient écrits en vieux "François". Aussi, pour la bonne compréhension de tous, nous vous présentons ce projet destructeur dans un langage simple et clair à la portée de tous.

L’enjeu est l’extension de la zone d’activités de la Crau actuellement située actuellement entre l’autoroute et la départementale 113. La municipalité de Salon de Provence a annoncé à l’occasion d’une réunion publique le lancement d'une étude de faisabilité pour développer l’activité logistique au nord de la D113, de la station service TOTAL à l'hippodrome. 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce projet aurait pour conséquence la destruction de 60 hectares de terres agricoles sur lesquelles se trouvent de multiples activités dont une exploitation caprine et des producteurs de fourrage AOP foin de Crau.
 
Ouvrir la zone d’activité au Nord de la D113 mettrait en péril une agriculture de qualité, l’avenir de jeunes agriculteurs et des paysages façonnés depuis des siècles.
 
De plus, réduire l’irrigation gravitaire par la suppression de terres agricoles serait un risque majeur pour l’alimentation de la nappe phréatique très utilisée dans cette zone.
 
Ceci constitue une menace pour l’agriculture à Bel Air et plus largement pour l’ensemble de la profession. En effet, il s’agit ici de remplacer des terres agricoles riches, arrosées et ensoleillées par la plus pauvre et la plus dévastatrice des activités commerciales que sont les hangars de stockage et de logistique.
 

Vous pouvez agir : 60 ha de terres agricoles à sauver à Salon

En signant la pétition ! Cliquez ici

> En devenant adhérent de l'association "Crau verte" qui se bat pour sauver cet espace et les agriculteurs qui y vivent. Cliquez ici !


Un aperçu de ce qui nous attend et qui existe déjà à Saint-Parpaing-de-Crau

 

 

 

4 commentaires sur “La mauvaise prophétie salonnaise”

  1. Hélène dit :

    Voilà, il n’en fallait pas plus pour que je rejoigne l’association…
    Trop de plate-formes aux alléchantes promesses d’embauche pour appauvrir les sols, les hommes et les esprits. A très bientôt.

  2. Trazibule dit :

    Nous avons besoin de plus de qualité de vie pas de plus de quantité de vie.
    La disparition des terres agricoles annonce la disparition de ce qui nous fait vivre.
    Produire toujours plus dans un monde saturé de marchandises, nous noie sous les ordures…
    Notre ère géologique s’appellera “ère détritique” en souvenir de nos poubelles.
    Trazibule

  3. laurent13310 dit :

    Un st martin de crau bis. Inacceptable.
    La zone logistique de smc est aussi grande que la ville elle même.

  4. Environnementalementvotre dit :

    Bonjour,

    Avez-vous contacté la CDPENAF qui pourrait peut être donné son avis sur ce projet ? (au cas où cela n’a pas déjà été fait)
    En tout cas, continuons à défendre nos espaces agricoles face à cette extension nuisible que sont ces ZAC légitimés par des besoins plutôt bancals …

Laissez un commentaire

IMPORTANT! Pour valider votre commentaire, merci de résoudre l'opération suivante:

Combien font 15 + 10 ?
Please leave these two fields as-is:
Ebuzzing - Top des blogs - Environnement