A Saint-Martin-de-Crau, on ne condamne pas le silence mais on se plaint de ceux qui parlent trop

Deux membres de la Confédération Paysanne des Bouches-du-Rhône ont été entendus hier à la gendarmerie de Lançon-de-Provence suite à leur participation à la manifestation pacifique organisée le 26 juin 2011 à "Saint-Parpaing de Crau".

Cette convocation faite suite à la plainte déposée par le Maire de Saint-Martin-de-Crau pour "dégradation de mobilier urbain". En somme, pour les affichettes collées sur les panneaux de la ville afin de dénoncer la disparition rapide des terres agricoles et des espaces naturels sur la commune.

Selon la Confédération Paysanne 13, à la vitesse à laquelle coule le béton, et suite aux nombreux projets de Plans Locaux d'Urbanisme des villes de notre territoire, "l'agriculture aura disparu d'ici 10 ans dans le département". 

Pour la petite histoire, rapellons que l'Association Agir pour la Crau fait elle aussi l'objet d'une plainte pour les mêmes motifs.

On ne condamne jamais le silence de personne, mais tout le monde se plaint de ceux qui parlent trop (Chevalier de Méré)

(Source : La Provence – Pays salonais du 20/01/12)

 

Vous pouvez Laisser un commentaire.

4 commentaires sur “A Saint-Martin-de-Crau, on ne condamne pas le silence mais on se plaint de ceux qui parlent trop”

  1. Boydu13 dit :

    Et, je suis petit-fils de paysan, issu d’une famille de travailleurs, je trouverais inadmissible de détruire l’agriculture.

  2. Boydu13 dit :

    Je vous soutiens, car la Crau est importante. Mesdames, messieurs regardez-un peu autour de vous, tout se modernise, les villes s’agrandissent mal. Détruire la Crau, c’est comme raser tout les Monuments de Paris, pour les Nordistes. Ça fait partie de nous, mais en parler pacifiquement serait super.

  3. admin dit :

    La protection de l’environnement et des terres agricoles trouve un écho favorable grace à l’engagement de citoyens comme vous, qui avec les associations et confédérations, représentent les véritables forces démocratiques de notre territoire.

    Oui, le consommateur a le pouvoir de changer les choses. Alors, faisons le !!!

  4. SALIM DJERARI dit :

    Mesdames, messieurs
    bonjour

    Je remercie les membres de la Confédération Paysanne 13, Agir pour la Crau ainsi que le collectif de soutien pour leur engagement et leur courage dans “un combat” qui nous concerne tous. En effet, nous sommes tous concernés par les menaces qui pésent sur l’agriculture car nous sommes tous des consommateurs. En outre, si on veut une alimentation saine pour nous et nos enfants, ne laissons pas les affairistes détruire notre agriculture. N’oublions pas non plus que la destruction de l’agriculture locale favorise l’importation et par conséquent l’augmentation des rejets de carbonne en raison du transport des produits agricoles.

    Bien à vous

Laissez un commentaire

IMPORTANT! Pour valider votre commentaire, merci de résoudre l'opération suivante:

Combien font 5 + 6 ?
Please leave these two fields as-is:
Ebuzzing - Top des blogs - Environnement