Urbanisation d’Istres : la ville n’en fait pas tout un foin

Plusieurs dizaines d'hectares de foin de Crau vont disparaître dans le cadre des projets d'urbanisation de la ville d'Istres. Le journal La Provence dans son article du 25 octobre dernier pose la bonne question : "Istres doit-elle avaler le foin de Crau ?"

Le périmètre est clairement défini. Il englobe les zones du Grand Bayanne, le Grand Bayanne 2, Papaille et le Tubé Nord mais aussi le hameau d'Entressen. Au programme, une ZAC et le Plan Local d'Urbanisme, soit à terme plus de 1.800 logements en lieu et places de nombreuses prairies en Foin de Crau.

Les arguments des opposants au projet sont plein de bon sens selon le journal :

> destruction massive et irreversible de plusieurs dizaines hectares d'espaces naturels et de foin de Crau, parmi les dernières zones naturelles et de pâturages de la commune.

> d'autres zones auraient du être bâties pour répondre aux exigences du Grenelle de l'Environnement qui exige une densification et non pas une extension urbaine.

> Les exploitations de plusieurs agriculteurs vont disparaître définitivement.

> Une étude d'impact environnementale qui comporte de graves erreurs et oublis.

> Des conséquences graves sur la nappe phréatique qui sera moins bien alimentée du fait de l'imperméabilisation de plusieurs dizaines d'hectares de terres.

> La disparition du Mas du Grand Bayanne, dernier mas caractéristique de la commune datant de 1709

> Une asphyxie routière évidente à venir avec de nombreux problèmes de circulation causés par un afflux trop important de populations.

Une consultation publique est en cours. Elle se terminera le 15 janvier 2012.

> Plus d'infos sur cette consultation, cliquez ici

 

 

 

Vous pouvez Laisser un commentaire.

3 commentaires sur “Urbanisation d’Istres : la ville n’en fait pas tout un foin”

  1. DJERARI Salim dit :

    Mesdames, messieurs

    Mille mercis à AGIR POUR LA CRAU et son équipe ainsi que tout ceux qui sont solidaires de cette action de défense de notre agriculture, de la préservation de notre milieu naturel exceptionnel et de notre qualité de vie.

    Bien à vous

    DJERARI Salim

  2. Abel dit :

    Je me joins à Jocelyn pour vous remercier également.
    Votre association, plus que le mérite d’exister,
    - elle a le mérite du combat pour tout ceux qui recherchent des partenaires afin que le droit soit toujours respecté,
    - elle a le mérite d’être la garantie d’un espace de liberté pour tout ceux qui ont soif de justice, faim de fraternité, envie d’une société humaine humaniste, naturaliste, écolojuste (j’ai bien dit écolojuste).
    AGIR POUR LA CRAU, AGIR POUR LA VIE,
    Bien à vous,
    Abel

  3. Merci à toute l’équipe de l’association AGIR POUR LA CRAU pour le soutien apporté à notre combat pour sauver les dernières prairies istréennes.

    Pensées amicales

    Jocelyn PLANELLES

Laissez un commentaire

IMPORTANT! Pour valider votre commentaire, merci de résoudre l'opération suivante:

Combien font 11 + 9 ?
Please leave these two fields as-is:
Ebuzzing - Top des blogs - Environnement