Un petit pas pour le climat, mais un pas déterminé !

Plus de 350 personnes étaient présentes samedi 13 octobre à Arles pour la marche en faveur du climat. Un appel citoyen pacifique mais déterminé avec une véritable volonté de changer le système. Agir pour la Crau était présente et vous fait part de son intervention publique ainsi que de quelques photos prises sur le moment.

 
Non, les citoyens ne seront pas des moutons ! Ils ne suivront pas le chemin tracé par de pseudo-bergers politiciens qui souhaitent les accompagner vers des prairies soit disant plus vertes. 
 
Regardons où leurs choix court-termiste nous ont mené.  Plusieurs millions de mètres carrés d’entrepôts logistiques au beau milieu des coussouls de Crau, à Saint-Martin, Miramas, Istres mais aussi à Salon et bientôt Garons. Des centaines de camions y viennent chaque jour pour vomir leur marchandise qui vient de l’autre bout du monde et qui finira sans doute à l’autre bout du continent. Notre territoire souffre de mégalomie entrepôt-phagique. Les poids-lourds qui y circulent représentent 24% des émissions de gaz à effet de serre et plus de 90% des émissions de CO2. 
 
Une raffinerie qui importera chaque année plus de 300.000 tonnes d’huile de palme et qui nous éloignera un peu plus de notre objectif de transition écologique. Sans compter sa contribution à la déforestation en Asie du sud-est. Un projet de gazoduc de 220 km de long qui partirait d’ici en remontant la Vallée du Rhône pour passer au pied des centrales nucléaires. Encore un projet à la solde du lobby des énergies fossiles.
 
Il est encore temps d’agir. Nous, nous ne démissionnerons pas. Nous voulons un vrai changement mais pas climatique. Nous voulons que des coquelicots poussent à nouveau dans les prairies de foin de Crau. Nous voulons que le pays d’Arles fasse sa transition. Nous voulons un monde d’alternatives et un avenir durable pour nos enfants. 
 
Alors, à l’hiver prochain, baissons les thermostats de nos radiateurs de 3° minimum. Sortons nos pulls, même les plus moches et rapprochons nous les uns des autres. La chaleur, la plus naturelle qui soit, reste encore la chaleur humaine.
 
Merci d’être venus cet après-midi, merci pour votre engagement.
 
 

Laissez un commentaire

IMPORTANT! Pour valider votre commentaire, merci de résoudre l'opération suivante:

Combien font 12 + 3 ?
Please leave these two fields as-is:
Ebuzzing - Top des blogs - Environnement