Eridan les prés

Après "le bonheur est dans le pré" et son apologie du sud-ouest, "l'amour est dans le pré", émission TV qui nous alerte et nous émeut profondément sur les malheurs du célibat agricole, voici "Eridan les prés", la nouvelle super production de GRT Gaz estimée à 500 M€ et qui traverse, une fois de plus, le territoire de la Crau ! Une chance inouïe puisque la belle histoire de ce gazoduc ne sera pas racontée à tous les français : non, seulement à quelques privilégiés du sud de la France.

Depuis quelques jours, selon La Provence et Sud Infos, GRT Gaz aurait déposé un dossier de demande d’autorisation administrative du projet Eridan auprès du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie. 

Information non confirmée sur le site officiel du projet. Mais on peut tout de même noter que des réunions publiques d’information sont organisées du 15 octobre au 4 décembre pour les départements concernés à l’attention des futurs riverains du projet Eridan. La production met donc le paquet.
 
Il faut dire qu'Eridan est, en terme cinématographique, ce que l'on appelle un Blockbuster : un film à gros budget et à gros revenus. Au passage pour la petite histoire, Blockbuster était aussi le nom de la plus puissante bombe utilisée au cours de la seconde guerre mondiale. Mais bon, ne faisons pas de mauvaise correlation et jugeons sur pièce :
  • Gazoduc de 220 km entre Saint-Martin-de-Crau (Bouches-du-Rhône) et Saint-Avit (Drôme)
  • traverse 4 départements (Bouches-du-Rhône, Gard, Vaucluse, Drôme) et 60 communes 
  • Chantier de 500 Millions d'euros dont 74 M€ financé par l'Union Européenne
  • Canalisations d'un diamètre d'environ 1,20 mètre, enterrées sur toute la longueur à une profondeur d'1 mètre
  • 20% du gaz naturel français transiterait ainsi par la station de la Samatane, dans la Crau : si c'est pas une fierté ça !
L'objectif est de développer les capacités de transport du gaz natuel dans la vallée du Rhône : ça tombe bien, le prix du gaz va augmenter de 2% dans les jours qui viennent.
 
Ces réunions en forme d'avant-première permettront d’aborder les prochaines étapes du projet et de répondre aux interrogations des élus et des riverains. Ouf…on est rassuré.
 
C'est à dire que cette immense tuyau pourrait traverser les prairies AOC en Foin de crau tout en flirtant intimement avec les pourtours du Parc des Alpilles. Mais bon, la Crau, ça intéresse qui ?
 
Les figurants de ce nouveau film sont donc appelés à se rendre aux différentes séances de casting qui auront lieu sur leur territoire.
 
Pour les Bouches-du-Rhône
 
> Saint-Martin-de-Crau : 24 octobre 2012 à 18h30, Rue des Compagnons ZAC du Cabrau, Salle Aqui Sian Ben
> Tarascon : 15 novembre 2012 à 18h30, Salle du panoramique, rue de la République
 
Rappelons tout de même que la Crau est déja traversée par 2 gazoducs et 5 oléoducs dont un qui s'est rendu très célèbre en 2009 après avoir explosé et répandu 4.000 tonnes de pétrole dans les Coussouls.
 
Mais, à n'en pas douter, le bonheur est aussi dans la Crau !
 
"Le bonheur est dans le pré, cours y vite, cours y vite. Le bonheur est dans le pré, cours y vite il va filer"
Paul Fort
 

> en savoir plus sur ce dossier : Eridan le tracé qui sent le gaz

 

 

Vous pouvez Laisser un commentaire.

2 commentaires sur “Eridan les prés”

  1. admin dit :

    Monsieur ARLOT,

    Nous avons le courage de publier vos propos car la philosophie de notre association reste avant tout celle d’être un lieu d’échange et de débat démocratique et citoyen. Nous assumons nos idées et les faisons partager aux milliers de personnes qui surfent ce blog chaque mois !

    Les propos que nous avons rapporté sur le site Agir pour la Crau sont tirés d’un article écrit par la Marseillaise et intitulé “Dans la steppe de Crau, les pipelines n’ont pas la côte” et qui stipule que “selon le Président du Syndicat des Arrosants…., il s’agirait d’un problème plus global impliquant l’avenir du territoire”.

    En effet, nous vous rejoignons sur ce point. Le problème devient global sur la commune de St Martin de Crau :

    - ces derniers mois, 400.000 m² d’entrepôts ont été projetés avec pour certains une autorisation à détruire des espaces d’espèces protégés ou même des vergers.
    - Le PLU de St Martin prévoit encore des routes à construire au milieu des prairies Foin de Crau : nous sommes intervenus pour sauver plusieurs hectares et sommes même à l’origine de l’abandon du projet de déchetterie sur la commune.

    Alors, oui, vous avez accompli un travail remarquable durant toutes ces années et la sauvegarde de la Crau semble être pour vous un sacerdoce. Mais alors, pourquoi n’avoir rien dit contre les destructions de prairies dans le cadre du PLU de St Martin ? Faut-il se taire maintenant après des années de combat ?

    Et concernant Eridan, que faut-il dire aux agriculteurs qui sont venus nous voir pour nous alerter sur le fait que le gazoduc passait sur leur exploitation et que ce dernier mettait en péril leur productivité, donc leurs emplois ? Vous soulignez les notions d’intérêt général, mais les Saint Martinois ne gagneront rien à ce projet !

    Dans un courrier qui vous a été adressé, en date du 30 mars 2012, nous vous avons fait part de notre volonté de vous soutenir activement dans votre démarche pour modifier le tracé Eridan au mieux des intérêts des habitants et des personnes concernés, afin qu’une variante soit proposée par GRT Gaz. Nous vous avions précisé être prêts à mobiliser notre centaine d’adhérents à vos côtés auprès des différentes instances décisionnaires jusqu’à la prochaine enquête publique, pour renforcer votre résistance au projet tel qu’il est prévu actuellement.

    Vous aviez une certaine écoute concernant notre mouvement, mais vous ne nous avez jamais répondu. Dommage !

    Alors, oui, notre association tient souvent des propos polémistes, mais c’est aussi parce que de nombreux projets aujourd’hui font débat. Et qu’une partie grandissante de la population refuse le développement qui est proposé pour leur commune, sans respect de l’environnement et de leur cadre de vie, sans une vision claire, globale et partagée de l’avenir de notre territoire.

    Le courage, Mr ARLOT, ce n’est pas de publier des articles, c’est de garder une posture identique quelques soient les projets en restant fidèles à ses idées.

    Comme vous, nous aimons la Crau. Comme vous, nous aimerions continuer à la préserver. Mais nous n’occupons pas de poste à responsabilité et n’avons pas le pouvoir de décider. Notre seule force, c’est la prise de parole et le libre débat démocratique.

    Encore faut-il le vouloir !

  2. Louis ARLOT dit :

    Je ne comprends pas très bien l’interprétation qui est faite de ma position, consistant à citer une phrase que je ne me souviens pas avoir prononcée, et dans tous les cas sortie de son contexte. Ma position, le voici, si vous avez le courage de la publier :

    Il n’est pas question de bloquer un projet qui de toutes façons passera, et qui peut participer à la résolution de la crise économique qui frappe une grande quantité de nos amis les plus démunis.

    Mais il s’agit de veiller à ce qu’une tranchée large de 1.50 mètres et profonde de 2.50 mètres perturbe le moins possible le territoire de Crau, tant du point de vue de la destruction des cultures et des prairies que des perturbations du système hydraulique (irrigation et écoulement des eaux).

    C’est la raison pour laquelle nous agissons, et cela 1 à 2 ans avant que vous ne vous en aperceviez, pour limiter au maximum le tracé en Crau, quitte à le faire passer en bordure du sacro saint Parc de Alpilles.
    Je rappelle que le territoire de Crau est tout aussi honorable que celui des Alpilles, et que la Crau est une des seules régions de France où les producteurs de foin et les gens de l’environnement travaillent ensemble.

    Je rappelle aussi que nous sommes à l’origine de l’extension de Natura 2000 la prairie de Crau pour la protéger.Il est facile de polémiquer sans aller au fond des problèmes.

    J’avais jusqu’à ce jour une certaine écoute concernant votre mouvement, mais j’en suis profondément déçu.

    En attendant votre réaction publique, je vous prie d’enregistrer l’expression de mes plus fugaces sentiments.

    L.Arlot
    Ancien président du Foin de Crau.
    Président des Arrosants de la Crau.
    Président du Contat de Canal.

Laissez un commentaire

IMPORTANT! Pour valider votre commentaire, merci de résoudre l'opération suivante:

Combien font 12 + 3 ?
Please leave these two fields as-is:
Ebuzzing - Top des blogs - Environnement