Eridan : le tracé qui sent le gaz

Le projet de Gazoduc Eridan, long de 220 km, traverse 4 départements et 60 communes. Et devinez quoi ? Et bien, il passe (entre autre) par les communes d'Arles et de Saint-Martin-de-Crau. Si c'est pas une chance ça ? Contribuer de manière active au développement des capacités de transport de gaz naturel dans la vallée du Rhône.

 

Oui, mais voila. Une bonne partie du tracé empiète sur le territoire des Foins de Crau (voir la carte plus bas). Et ce petit détail n'est pas apparu anodin aux yeux du Comité de Foin de Crau, de l'Association Syndicale des Arrosants de la Crau, des agriculteurs et de l'adjoint au Maire délégué à Moules, Jacques Bachevalier.

Le tracé, issu de 4 années de concertation (quand même) aurait permis d'aboutir à un certain compromis selon le Directeur du projet Georges Seimandi. Un accord qui cependant néglige une solution alternative qui consisterait à passer "sur le nord de la haute Crau, là où il y a moins de contraintes environnementales". Ce dernier permettrait d'éviter de détruire, une fois de plus, des prairies en Foin de Crau classées en zone Natura 2000. Qui plus est, cette solution longerait un des gazoducs dejà en place sur cette zone. Quitte à se faire balafrer une fois de plus, autant que cela soit près de la première cicatrice !

L'argument essentiel à l'encontre de ce "tracé officiel" réside dans les risques d'atteinte de la nappe phréatique de la Crau, qui rappelons le, alimente en eau potable près de 300.000 personnes. Pour installer la fameuse canalisation, il faudra attaquer le poudingue qui protège la nappe et donc augmenter les risques de pollution de celle-ci. Le Président du syndicat des arrosants de la Crau prend moins de précautions et souligne "qu'il s'agit d'un problème plus global impliquant l'avenir du territoire".

En effet, la variante proposée a le fâcheux inconvénient de passer sur les limites du parc régional des Alpilles, impliquée dans la reflexion dès 2007. Bon, avouons le, sur le plan touristique, la Crau fait beaucoup moins rêver que les Alpilles. Bein oui, sur les plaquettes commerciales, la promenade dans la garrigue provençale, c'est beaucoup plus vendeur que le pissenlis. Et le directeur du parc, Eric Blot, de souligner la responsabilité qui lui incombe de "préserver le paysage d'origine".

Selon le directeur du projet, "la discussion est encore ouverte". L'association Agir pour la Crau militera pour que soient prises en compte toutes les variantes possibles du projet et que le tracé retenu le soit sur des critères objectifs et selon les impacts jugés les plus faibles pour notre environnement.

Sources :
> La Marseillaise 23/03/12 "Dans la steppe de la Crau, les pipelines n'ont pas la côte" – Sébastien Besatti
> La Provence 23/03/12 "Tracé du gazoduc Eridan :la contestation s'étend" Christophe Vial 

Cartes :
> Voir la carte globale du projet de fuseau
> Voir la carte du tracé dans les Bouches-du-Rhône
 


Rappel du détail du projet réalisé par GRT Gaz

  • Gazoduc de 220 km entre Saint-Martin-de-Crau (Bouches-du-Rhône) et Saint-Avit (Drôme)
  • Objectif : développer les capacités de transport du gaz natuel dans la vallée du Rhône
  • 4 départements concernés (Bouches-du-Rhône, Gard, Vaucluse, Drôme) et 60 communes
  • Chantier de 500 Millions d'euros
  • Canalisations d'un diamètre d'environ 1,20 mètre, enterrées sur toute la longueur à une profondeur d'1 mètre
  • Enquête publique à mi 2013 pour une mise en service en 2016

 

Vous pouvez Laisser un commentaire.

2 commentaires sur “Eridan : le tracé qui sent le gaz”

  1. Djerari Salim dit :

    Mesdames, messieurs
    bonjour

    Tout est dit dans ce billet.
    Préserver nos ressources en eau est notre intérêt bien compris. En outre, tous les habitants de l’Ouest des Bouches-du-Rhône sont concernés. Pour ce faire, il nous faut préserver le pastoralisme et les cultures de foin de Crau AOP.
    Tous solidaire avec le comité de foin de Crau !

    Bien à vous

  2. Merci de cet article qui nous permet de prendre la mesure de ce qui se trame une fois de plus dans les prairies du foin de Crau et au-dessus de la nappe phréatique qui nous alimente.

    Pour l’association Agir pour Istres du Ranquet à Entressen

    Jocelyn PLANELLES

Laissez un commentaire

IMPORTANT! Pour valider votre commentaire, merci de résoudre l'opération suivante:

Combien font 11 + 3 ?
Please leave these two fields as-is:
Ebuzzing - Top des blogs - Environnement