Contournement autoroutier d’Arles : mobilisation du vendredi 1er mars 2019

Le 21 janvier 2019, les associations Agir pour la Crau, Nacicca et Acen rencontraient le Directeur de Cabinet de Mme La Ministre des Transports, Elisabeth Borne au sujet du projet de contournement autoroutier d’Arles. Cet entretien a été l’occasion de rappeler l’urgence de la situation compte tenu des dangers sécuritaires et sanitaires engendrés par le trafic routier au niveau de la RN113. Une journée de mobilisation est prévue le vendredi 1er mars.

Les solutions à apporter ont été longuement débattues et entendues par le Ministère, à savoir :

  • L’arrêt immédiat du trafic poids-lourds en transit international soit environ 15.000 véhicules par jour. Ces derniers devront emprunter la seule voie autoroutière existante à date (A7/A9)
  • La prise en compte d’alternatives possibles au tracé actuellement retenu (Sud-Vigueirat) qui ne résoudra en rien les problèmes de congestion et de pollution de l’air
  • Un moratoire quant à la création et le développement de zones logistiques sur notre territoire tant qu’un schéma de cohérence globale des transports ne soit établi

A l’issue de cet échange auquel participait une délégation d’Europe Ecologie Les Verts, nous avons décidé d’organiser ensemble une action spécifique afin de montrer les liens existants entre l’essor incontrolé et anarchique des zones logistiques et les profondes nuisances causées aux Arlésien(nes) par le trafic de marchandises qui en est issu. Une journée de mobilisation générale est organisée le 01/03/2019.


Programme du vendredi 01/03/2019

 

En présence des députés européens d’Europe Ecologie Les Verts, Michèle RIVASI et José BOVE et des associations Agir pour la Crau, Nacicca, ACEN.
 
> 11h00 à 11h30 : accueil du groupe à la gare ferroviaire de Saint-Martin-de-Crau : rappel du contexte, présentation du programme de la journée
> 11h30 – 12h15 : visite touristique de la zone logistique de Saint-Martin-de-Crau : présentation du site, déambulation dans la zone, arrêts sur les plus beaux points de vue, prises de parole
> 12h15 à 13h15 : départ vers Arles selon le tracé V6 du projet de contournement autoroutier, arrêts et prises de parole
> 13h15 à 13h45 : arrivée esplanade du Général de Gaulle à Arles, prises de parole et conférence de presse Michèle Rivasi et José Bové 
> 15h15 : départ en voiture pour le pont Van Gogh, passage devant l’hippodrome romain, et retour par le pont Réginel (vue du trafic de la RN113)
> 16h30 à 17h00 : débriefing et Visio conférence avec Corinne Lepage (Mas perdu – Raphèle-les-Arles)
 
Contact : 06.52.35.35.09
 

 

3 commentaires sur “Contournement autoroutier d’Arles : mobilisation du vendredi 1er mars 2019”

  1. marius dit :

    En 1991, alors que j’étais en poste à la DDE des Bouches-du-Rhône, le projet de la déviation d’Arles a été lancé et mon chef me demanda de réfléchir sur les différents impacts environnementaux des différentes variantes envisagées.

    J’avais alors envisagé une autre variante, la variant 0, celle qui consistait à ne pas faire de déviation.

    Et cette hypothèse m’apparaissait au fur et à mesure la plus intéressante. En effet, le véritable problème de circulation consiste dans la traversée du Rhône par le pont où peuvent passer piétons, vélos et tracteurs. Pour éviter cela, il n’y a qu’à reconstruire l’ancien pont et de garder la voie rapide pour l’autoroute : on fait payer aux ASF la reconstruction du pont et les aménagements associés, la protection phonique le long de la voie rapide et, en contrepartie, on l’autorise pour 5 ans à augmenter les tarifs de ses péages actuels, de chaque côté d’Arles, pour amortir ses investissements.

    Je n’ai pas eu à développer cette variante car j’ai alors vu le compte-rendu d’une réunion au ministère de l’équipement, en janvier 1993 ou 1994) , regroupant les DDE des départements concernés, la direction des routes … et ASF qui ont décidé de réaliser la déviation autoroutière selon la variante sud retenue aujourd’hui.

    Les autres variantes n’ont servi que de repoussoir pour ce projet  ficelé : tous les débats qui ont eu lieu à l’époque, avec les riverains, les associations, la CCI, qui voulait un tracé au Nord, n’ont servi qu’a « ballader » les gens, faisant croire à une véritable concertation, alors que la décision était prise.

    Je regrette de n’avoir pas pris copie de ce compte-rendu !

  2. Alain LE DOUCE dit :

    Bonjour, connaissant bien José Bové,Michèle Rivasi et Corinne Lepage,j’aimerais bien que vous nous teniez au courant des prises de position que ces 3 personnages compétents en environnement donneront sur ce projet de contournement autoroutier de Arles, et sur le comportement en général des poids lourds qui évitent les autoroutes à péage,pour éviter de payer, et encombrent nos voies secondaires en les délabrant chaque jour davantage, et entraînant des accidents de circulation inadmissibles car ils roulent en excès de vitesse sur des routes qui ne sont pas conçues pour eux.
    Quand on voit le laxisme des Préfets, comme celui des Bouches du Rhône quant au délai de tolérance des rejets particulièrement polluants de ALTEO à Gardanne vers les Calanques en mer Méditerranée, on est obligé d’être très en colère avec ces politiques qui ne font rien pour respecter l’avenir de notre planète et ne sont même pas capables de suivre les belles promesses de la COP21
    Alain LE DOUCE abonné à vos news et reconnaissant de ce que vous faites en CRAU

  3. Martin WINDELS dit :

    C’est loin mais je suis de tout coeur avec vous. Respectons la Vie !

Laisser une réponse a Alain LE DOUCE

IMPORTANT! Pour valider votre commentaire, merci de résoudre l'opération suivante:

Combien font 3 + 9 ?
Please leave these two fields as-is: