Poubelle ma ville

Durant presque 100 ans, la décharge de la Crau a servi de principal site de stockage de déchets de la Métropole Marseillaise. Plus grande décharge à ciel ouvert d'Europe, elle a fait l'objet de nombreuses polémiques.
Et pour cause : 1100 tonnes d'ordures ménagères y étaient traitées chaque jour sur près de 80 hectares dont des milliers de plastiques volants.
Fermée en 2010, la poubelle de la Crau n'a pas fini de nous polluer.

 

Canal de la Crau, les plastiques de la honte

Durant l'exploitation de la décharge, des millions de plastiques volaient à plusieurs kilomètres et les arbres des environs en étaient constamment couverts. Il faut croire que les détrituts n'ont pas été tous enfouis. Une récente opération du curage du canal centre-Crau a mis à jour une pollution en plastique d'une ampleur gigantesque dont personne ne veut assurer le nettoyage. De nombreuses associations évoquent une pollution des nappes phréatiques et cours d'eau attenants. L’incinérateur de Fos-sur-Mer qui l'a remplacé a également posé de nombreux problèmes, ce qui prouve bien la difficulté de nos sociétés « hyper-consommatrices » à gérer le problème des déchets.

La présence de ces déchets plastiques dans les vases du canal Centre-Crau (canal qui traverse la Réserve Naturelle des Coussouls de Crau) était bien connue de tous, et avait retardé les travaux de curage demandé ardemment par les chasseurs de Port-Saint-Louis. Une banale opération d'enlèvement de la jussie (plante exogène envahissante qui obstrue les canaux), est finalement devenue une opération d'exhumation. Une quantité invraisemblable de plastiques oubliés depuis des décennies dans les sédiments est désormais à l'air libre, prête à être emportée par le vent. Les milieux naturels très riches situés aux alentours, comme la Réserve des Marais du Vigueirat ou les Marais de Crau, sont directement menacés par cette pollution.

Ces déchets, qui proviennent de toute évidence de l'ancienne décharge, ne sont sans doute qu'une infime partie de ce qui est enfoui au fond du canal qui se jette dans la réserve naturelle des Marais du Vigueirat. A ce jour, personne ne semble vouloir assumer le coût du chantier de nettoyage. Et encore moins le coût d'un nettoyage de l'ensemble du Canal.

Rappelons que les déchets plastiques sont une des sources de pollution les plus problématiques sur terre, dans les mers et océans et que leur durée de vie est de 450 ans !

Pour toutes ces raisons, les associations vont entamer un recours juridique pour obliger les responsables à assumer le chantier de nettoyage et la dépollution complète du canal centre Crau dont le coût est estimé pour l'heure à 600.000 €.

SIGNEZ LA PETITION (sur la partie droite de ce site web)
 

> Le communiqué de presse
> Lire l'article de la Provence

> L'article de Libération du 14.03.14 : un bout de Camargue sous plastiques

Contact Agir pour la Crau : Joëlle LONGHI 06.14.60.13.23
 


 > Les associations concernées : Nacicca – Agir pour la Crau – Marais du Vigueirat – France Nature Environnement PACA et BDR

 

 

 

> Le canal Centre Crau

> Localisation

Afficher Canal Centre Crau sur une carte plus grande

> Reportage TV Sud

Laissez un commentaire

IMPORTANT! Pour valider votre commentaire, merci de résoudre l'opération suivante:

Combien font 10 + 6 ?
Please leave these two fields as-is:
Ebuzzing - Top des blogs - Environnement