Marée noire dans la Crau : polluer ne coûte pas cher !

La cour d'appel d'Aix-en-Provence vient de revoir à la baisse les condamnations civiles prononcées en juillet 2014 contre la société SPSE à l'origine d'une catastrophe écologique majeure en 2009 dans la plaine de la Crau.

Rappelons, s'il est nécessaire, que le 1/4 de la catastrophe Erika s'était alors déversée dans les Coussouls qui ne retrouveront jamais leur état initial.

La cour d'appel a décidé de débouter les communes d'Arles et de Port-Saint-Louis et, dans sa bienséance, accorde un peu moins de 100.000 € à la commune de Saint-Martin qui demandait 1,8 M€.

Une fois de plus, la plaine de la Crau est considérée comme un territoire au rabais et ces espaces naturels comme sans valeur. Agir pour la Crau dénonce cette décision inacceptable et injuste qui valide une fois de plus un droit de polluer plus puissant que le devoir de préserver et de protéger.

Laissez un commentaire

IMPORTANT! Pour valider votre commentaire, merci de résoudre l'opération suivante:

Combien font 12 + 3 ?
Please leave these two fields as-is:
Ebuzzing - Top des blogs - Environnement