Alteo : le Tribunal administratif raccourcit la dérogation pour ses rejets en mer

Le tribunal de Marseille a réduit à 4 ans la dérogation qui permet à Alteo de rejeter ses effluents au large du parc national des Calanques. Un jugement global sera rendu à l'issue de l'étude d'impact complémentaire du site de stockage des déchets.

Le producteur d'alumine, Alteo va devoir finaliser plus rapidement que prévu le traitement complémentaire de ses rejets polluants. Le tribunal administratif de Marseille a raccourci la dérogation initialement prévue jusqu'au 31 décembre 2021, au 31 décembre 2019. En décembre 2015, le préfet des Bouches-du Rhône avait en effet permis à l'entreprise de rejeter durant six ans des effluents liquides, pouvant dépasser les valeurs limites pour six polluants (arsenic aluminium, fer, pH, la demande biochimique en oxygène (DCO), la demande biologique en oxygène sur 5 jours (DBO5)), au large du parc national des Calanques.

Lire la suite : Actu Environnement

Laissez un commentaire

IMPORTANT! Pour valider votre commentaire, merci de résoudre l'opération suivante:

Combien font 7 + 7 ?
Please leave these two fields as-is:
Ebuzzing - Top des blogs - Environnement