Halte à la pollution de Fibre Excellence

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette Usine de fabrication de pâte à papier pollue l’air et l’eau de notre région…Elle est classée SEVESO II (parmi les 50 sites les plus polluants de France). Son propriétaire actuel est la multinationale Indonésienne A.P.P (Asia Pulp and Paper), n°3 mondial.

Quel est le Risque pour la Population de proximité ? 
Les différents polluants concernés sont le CO, les NOx, le SO2, le Cadmium, les Dioxines Furanes et PCB, le Benzène, les Poussières et certains Métaux Lourds. Une fois émis dans l’atmosphère, ces polluants sont susceptibles d’être inhalés ou de se déposer sur les sols, pouvant ainsi être à l’origine de problèmes sanitaires via la contamination de la chaîne alimentaire.

Environ 90 000 habitants sont impactés par cette pollution !

Ces polluants peuvent agir à différents niveaux du corps humain :

  • Au niveau de la peau et des muqueuses (vapeurs irritantes et allergies cutanées), ils entrainent des maladies chroniques et l’aggravation de pathologies cardiorespiratoires et neurologiques.
  • Au niveau des alvéoles pulmonaires : passage de la barrière pulmonaire vers le milieu interstitiel, le sang, le système lymphatique. Sont particulièrement touchés : les enfants (leurs poumons continuent à se former jusqu’à l’âge de 8 ans), les personnes âgées (dont la capacité respiratoire est amoindrie), les femmes enceintes (effet mutagène ou génotoxique induisant une altération de la structure ou du nombre de chromosomes).
  • Au niveau des organes : ils y sont véhiculés par le sang et peuvent s’y accumuler (foie, reins, vessie, système nerveux), provoquant des pathologies graves comme les cancers ou maladie de Parkinson). Une statistique récente démontre que le taux de cancers de l’appareil génito-urinaire et de la maladie l’Alzheimer sur la région Tarascon-Fontvieille-Maussane-Les Baux de Provence se situe bien au-dessus de la moyenne en région Paca ! (Enquête de l’Observatoire Régional de la Santé en Paca, décembre 2016).

L’Etat a identifié de nombreux dépassements des normes de pollution :

  • Arrêté Préfectoral du 20 Juin 2016 de mise en demeure, suite au contrôle DREAL (Organisme de contrôle des Installations Classées) du 29.04.15, de mettre en conformité ses rejets atmosphériques de poussières> 400mg/Nm3,  Arrêté Préfectoral du 9 Aout 2016, suite à l’incendie du 6 Aout : mise en sécurité des installations, évacuation des déchets toxiques, mise en place de contrôles journaliers des eaux et rejets, 
  • Un contrôle « inopiné » de la DREAL a eu lieu en Juillet 2016 par CERECO, démontrant que l’Usine rejettait des particules toxiques au-delà des normes. Suite à ce contrôle, la mise en place de capteurs athmosphériques a été effectuée par AIR PACA en Aout 2016 qui confirme ce dépassement (voir Tableau ci-contre). Sachez que d’après cette étude, Tarascon a le même taux de pollution que Fos-sur-mer !
  • Enfin, le 13 Mars 2017 M. le Préfet des BDR a publié 2 arrêtés METTANT EN DEMEURE l’Usine de réduire sa pollution de Particules Toxiques avec obligation de mettre en place des capteurs à l’intérieur et en dehors des installations.

Depuis 2016 Les Riverains se mobilisent

De nombreuses plaintes ont été déposées à la Préfecture en Mars 2016 par les riverains situés au sud de l’usine, puis par ceux situés au nord-est en Juillet 2016. En Aout 2016, plusieurs épisodes de retombées de cendres noirâtres à plusieurs kms de l’usine ont été constatées. Les odeurs de « choux pourri » continuent à se disperser dans l’athmosphère. Récemment, des nuages de particules blanches ont été constatées au nord-est de l’usine, ainsi que de fortes odeurs d’ammoniaque…

Une assignation en justice est en cours : Une plainte au pénal a été déposée par l’A.D.E.R. auprès de M. le Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Tarascon, en Février 2017. Cette plainte porte sur les éléments suivants :

  • Mise en danger de la vie d’autrui, fait prévu et réprimé par l’article 223-1 du code pénal,
  • Pollution atmosphérique, fait prévu et réprimé par les articles L220-2 et L226-9 du Code de l’Environnement,
  • Pollution des eaux superficielles et souterraines, fait prévu et réprimé par l’Article L216-6 du Code de l’Environnement.

 

 

Laissez un commentaire

IMPORTANT! Pour valider votre commentaire, merci de résoudre l'opération suivante:

Combien font 8 + 7 ?
Please leave these two fields as-is:
Ebuzzing - Top des blogs - Environnement